Nos évènements

Aucun évènement dans le calendrier
Juillet 2018
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Alger 27/01/2018: Sous le patronage du ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Hacène Marmouri, la société EXPOED organise, depuis hier, et jusqu’au 30 janvier, la douzième édition du Salon international des équipements et services pour l’hôtellerie, la restauration et les collectivités (SIEL).

Inauguré par le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, ce rendez-vous traditionnel ouvert aux gestionnaires des collectivités, aux hôteliers, aux restaurateurs se tiendra quatre jours durant au Palais des Expositions d'Alger, Pavillon A. Ce service est dédié principalement à l’offre de service touristique nationale.


 L’exposition compte des fabricants, des représentants et distributeurs de marques opérant dans tous les métiers concernés par la thématique du Salon, qui souhaitent renforcer leur présence sur le marché algérien ou encore rencontrer de futurs partenaires. Apparemment agréablement surpris par la qualité de l’exposition, le ministre du Tourisme a évoqué en marge de cette rencontre, la nécessité pour les promoteurs touristiques, de donner à leurs réalisations, un cachet traditionnel et artisanal, et cela dans la perspective d’apposer la caractéristique culturelle et civilisationnelle de l’Algérie.

Préviligier le produit d’équipement national

 Le ministre a également mis l’accent sur l'amélioration des prestations touristiques par «la modernisation de tous les équipements hôteliers», mettant en avant l'importance d’établir des conventions et des partenariats avec les établissements hôteliers et les entreprises spécialisées dans la réalisation d'équipements hôteliers. Le ministre a indiqué que ce Salon destiné aux professionnels «favorise les contacts et les échanges entre tous les acteurs concernés».
 Il a par ailleurs, appelé à privilégier le produit national dans l'ameublement et l'équipement des hôtels au regard de sa qualité, ajoutant qu'«il faudrait d'ailleurs songer à l'exporter».  Concernant le classement des hôtels, M. Marmouri a rappelé qu'une commission nationale s'attelait au classement des nouveaux hôtels ou au reclassement des anciens en tenant compte des normes en vigueur en matière de prestations touristiques.
 Pour sa nouvelle édition, le SIEL dédié au développement qualitatif d’un secteur du tourisme réunira plus de 90 exposants dont une majorité d’Algériens fabricants nationaux et représentants de marques internationales sont regroupés sur 5.000 mètres carrés aux côtés de l’ANDT, l’ANART, le FGAR et la FNH. Il y a lieu de noter la présence d’exposants de France, du Portugal, d’Espagne, de Turquie et de Tunisie.
 Cette manifestation a pour objectif de rassembler des professionnels locaux et étrangers qui ont mis leurs compétences au service du secteur touristique, pour le développement de cette industrie en Algérie afin de donner à ce secteur un nouveau souffle et contribuer ainsi à la sortie de la dépendance aux hydrocarbures. En effet, aujourd’hui, le gouvernement considère le secteur du tourisme comme une importante alternative aux exportations des hydrocarbures, surtout lorsqu’on sait que le marché en question est en constante évolution avec de plus grandes opportunités d’affaires à saisir.

Intégration du cachet traditionnel dans la réalisation des projets touristiques

La nouvelle édition prévoit de nombreuses activités en parallèle. Des préparations et démonstrations culinaires à destination des professionnels seront réalisées durant le Salon par des exposants, un séminaire sera consacré à la formation de la ressource humaine animé conjointement par les encadreurs de École supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Alger (Eshra) et ceux de l’École hôtelière de Lausanne (Ehl), sans oublier que l'Agence Nationale de l'Artisanat Traditionnel (A.N.A.R.T), participe avec un choix d'exposants qui proposeront un florilège de produits destinés au secteur hôtelier. La manifestation nationale consacrée aux métiers de l’hospitalité dans toutes leurs déclinaisons est devenue au fil des années une plateforme de rencontres et d’échanges pour les professionnels et les fabricants, représentants et distributeurs des meilleures marques nationales et mondiales. Par ailleurs, il est utile de souligner qu’à ce jour un peu plus de 1.810 projets de réalisation d'infrastructures hôtelières d'une capacité d'accueil de plus 240.000 lits sont enregistrés par les pouvoirs publics parmi lesquels 582 hôtels renfermant 75.286 lits sont en cours de réalisation pour un coût de 350 milliards de DA et la création de 35.900 emplois directs. Le coût global de tous ces projets est de 1.066 milliards de DA ambitionnant de créer 99.382 emplois directs. A la fin de 2016, plus de 2,3 millions de touristes sont entrés en Algérie, contre 1,7 million en 2015. L’effort sur les infrastructures étant engagé, reste à construire la destination Algérie auprès des touristes nationaux dans un premier temps pour l’affirmer ensuite à l’international.
 D’autres chiffres du secteur ; 150 projets hôteliers, dont la capacité d’hébergement est de 16.847 unités, générateurs de plus de 7.249 postes directs et estimés à valeur de 107,78 milliards DA, sont à l’arrêt pour des difficultés de financement, de non-conformité aux normes hôtelières de construction et d’urbanisme et également pour des problèmes de régularisation du foncier.
 955 projets hôteliers ne sont pas lancés pour plusieurs contraintes liées au financement ou aux problèmes du foncier. Dans ce contexte, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a insisté pour trouver une solution définitive aux investisseurs «traînards». 101 projets hôteliers achevés sont en phase d’ameublement et d’équipement. Pour un investissement de 29,61 milliards DA, les futures enseignes hôtelières assureront 4.594 emplois directs.