Nos évènements

Aucun évènement dans le calendrier
Juillet 2018
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

ALGER-- Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Hacene Mermouri a appelé, lundi à Alger, au renforcement de la coopération et du partenariat entre les secteurs du tourisme et de la culture afin de relancer le rôle des sites archéologiques et culturels dans la promotion de la destination Algérie et dynamiser le développement économique national. 

S'exprimant en marge des travaux de la 1ère conférence sur le "développement et la promotion du tourisme culturel", M. Mermouri a affirmé que l'action permanente et conjointe entre les deux secteurs "contribuera à la promotion de la destination Algérie et fera également office de passerelle entre le tourisme et le patrimoine civilisationnel".          

Cette démarche a pour objectif, poursuit le ministre, de "faire de l'Algérie une destination touristique d'excellence disposant d'une diversité de produits historiques et naturelles et de différentes destinations avec une qualité supérieure et compétitive", relevant, à ce propos, que le développement du tourisme culturel pourra se réaliser à travers l'exploitation des aouts riches et diversifiés que recèle le pays.  

Mermouri a indiqué, par ailleurs, que cette conférence constituait une opportunité pour "examiner les voies les plus efficaces pour le développement et la promotion des secteurs du tourisme et de la culture dans le but de réaliser le développement économique durable".

Abordant les réalisations accomplis par le secteur du tourisme, M. Mermouri a rappelé la capacité d'accueil du parc hôtelier qui s'élève à l'heure actuelle à 112.264 lits, tandis que le nombre d'établissements hôteliers a atteint 1289 hôtels répartis à travers le territoire national. 

Le ministre a indiqué, dans le même contexte, que le secteur disposait de 2220 agences de voyages agréées et 100 bureaux locaux de tourisme, en sus de maisons d'hôtes dont le nombre ne cesse de s'augmenter, notamment dans les hauts plateaux et le grand sud. 

Mermouri a mis l'accent, à ce propos, sur l'importance d'exploiter ces structures pour relancer le tourisme culturel, rappelant les orientations données à l'ensemble des opérateurs pour inclure dans leurs activités touristiques les musées, sites archéologiques et historiques, les différentes fêtes et festivals populaires.

Mettant en avant l'importance des stations thermales, M. Mermouri a fait état de 282 sources thermales dont la majorité se trouve au niveau des sites archéologiques et historique, soulignant la nécessité de "prendre en charge ces sources qui serviront de pôles d'attraction des touristes en quête de détente ou de découverte de l'histoire et de l'aspect civilisationnel de ces régions".

A ce propos le ministre a mis l'accent sur l'importance du soutien à l'investissement dans ce domaine, rappelant l'adoption de 1991 projets touristiques pour renforcer le secteur avec plus de 262.000 lits. M. Mermouri a fait état de 778 projets en cours de réalisation avec une capacité d'accueille de 100.000 lits.

Par ailleurs le ministre a révélé l'existence de 225 zones d'expansion touristiques (ZET) d'une superficie de 56.472 hectares au niveau national dédiées à la réalisation de divers projets.

Pour ce qui de l'artisanat, M. Mermouri a mis en exergue l'importance de ce secteur qui réunit "les dimensions culturelle, patrimonial et civilisationnelle de l'Algérie", rappelant que cette filière compte 346.000 activités, crée 890.000 postes d'emploi et a contribué avec 254 milliards DA au produit intérieur brut  (PIB) du pays en 2017"Intervenant à cette occasion, le Wali d'Alger, Abdelkader Zoukh a mis l'accent sur l'aménagement de la ville d'Alger et les sites archéologiques classés et non-classés comme la Casbah, le Jardin d'essai et plusieurs sites historiques tels les vieilles mosquées, les jardins et les palais que recèle cette ville.

Pour sa part, le Directeur de l'aménagement touristique auprès du ministère du Tourisme, Abdelhamid Terguini a évoqué "l'importance du schéma directeur de promotion touristique à l'horizon 2030, lequel prévoit de favoriser l'investissement et la diversification touristiques à travers l'exploitation des potentiels nationaux, notamment en matière de sites archéologiques et de musées". Il a également mis l'accent sur l'amélioration de la qualité de services, le renforcement du partenariat avec tous les opérateurs et la promotion du tourisme local, sahraoui et culturel".

Pour sa part, le Directeur général de l'Artisanat au ministère de Tourisme, Chokri Benzaour a mis en avant l'importance de la prise en charge et de la promotion de l'artisanat, compte tenu des dimensions culturelle, civilisationnelle et historique de ce secteur, rappelant son rôle dans la relance de l'économie nationale et la création d'emplois.

Pour rappel, les travaux de cette conférence portent sur les possibilités de favoriser la formation en termes de tourisme culturel, de valorisation des compétences et de promotion de la communication, le marketing et les TIC, outre les méthodes d'exploitation des sites archéologiques et les monuments historiques à des fins touristiques.