Nos évènements

Aucun évènement dans le calendrier
Août 2017
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Les Caractéristiques et Estampillage des Tapis Traditionnels Algériens

Les normes et les caractéristiques de la production du tapis et des différentes autres tapisseries traditionnelles sont dictées par l’importance économique et sociale que revêt l’artisanat au niveau de l’ensemble du territoire national.

 

Elles répondent aussi au respect de la garantie de la qualité du produit en unifiant et généralisant les normes propres aux diverses tapisseries et  coups en les faisant connaître.

 

Les normes recueillies dans ce document ont été imposées par les pratiques et les traditions répandues dans le milieu artisanal. Ces normes ont été approuvées et validées par la commission technique nationale « des productions du textile» N°35, et selon la décision du procès verbal de la réunion extraordinaire de l’an 2005 de l’institut algérien de normalisation, référence N°10870 NA, N° d’édition1 de l’an 2005.

 

Ces normes déterminent les matières premières utilisées et classifient les marques de qualité attribuées au produit après l’opération d’estampillage réservée aux centres d’estampillage au niveau national qui prennent en considération tous les critères de qualité ainsi que la qualité des matières premières utilisées sans oublier le coté artistique, l’aspect naturel et les spécifications techniques du produit.

 

Le refus d’un produit lors de l’opération d’estampillage est, par conséquent, dû à la non-conformité aux normes exigées dans ce document.

 

Ce document qui classifie les normes de la production du tapis et des tapisseries traditionnelles semblables, démontre l’intérêt accordé aux activités originales dans notre pays.

 

Ce document est la principale référence à tous les concernés par la production du tapis traditionnel et son estampillage.

Les caractéristiques techniques :

 

 

A.    Matières premières :

 

1.    La laine :

-        La laine pure 
-        Soit lavée convenablement
-        Traitée avec un traitement anti-insectes
-        Traitée a la machine ou traditionnellement, avec un fil robuste
-        A une couleur naturelle ou teintée
-        Avec une tinte de bonne qualité, qui ne se détériore ni avec la lumière, ni avec le lavage, ni avec les frottements

 

 

2.    Le Coton :

-        Le Coton naturel qui ne contient pas de matières plastiques
-        Soit filé convenablement.
-        Destiné à la ………………

-   ………………. du fil du coton selon le coup.

 

 

Les caractéristiques techniques de la production :

 

Les caractéristiques techniques de la production du tapis répondent au tableau descriptif joint.

 

Les opérations d’estampillage se font dans un centre où se fait le contrôle technique selon les caractéristiques et les normes exigées dont l’objectif est de fixer et déterminer les paramètres qui permettent de connaître les procédures techniques de la qualité et la solidité du tapis proposé à l’estampillage.

 

L’opération s’effectue comme suit :

 

 

  1. Désignation de l’opérateur en présentant le N° d’artisan ou la carte du regroupeur des produits textiles artisanaux
  2. Contrôle du poids et sa conformité à la catégorie
  3. Contrôle du coup et sa conformité à la catégorie
  4. Contrôle des mesures et leurs conformités aux dimensions connues
  5. Contrôle d’alignement de la bordure
  6. Contrôle ………………
  7. Contrôle de ………….. pour la pièce contenant ………..
  8. Contrôle de l’originalité des matières premières utilisées (la laine / le Coton)
  9. Contrôle du bon lavage de la laine et qui ne contient pas des graisses
  10. Contrôle du traitement de la laine avec un traitement anti-insectes
  11. Contrôle de la teinte, quelle soit de bonne qualité, qui ne se détériore  ni avec la lumière, ni avec le lavage, ni avec les frottements
  12. Contrôle du découpage   
  13. Contrôler si un tapis a été utilisé auparavant ou déchiré
  14. Contrôler si un tapis n’a pas été exposé auparavant à l’estampillage et refusé


Remarque :

Le tapis  qui ne répond pas aux conditions et critères du niveau requis est refusé et pour qu’il ne soit plus ré exposé à l’estampillage, il sera marqué secrètement afin qu’il soit reconnu comme étant un produit refusé auparavant. Cette marque secrète est appliquée au crayon sec dans un des coins du tapis ou alors consiste à délier deux ou trois nœuds à l’extrémité du tapis sur les deux dernières lignes.

 

Evaluation :

 

Le tapis est évalué selon les normes citées plus haut et classé à un des six niveaux fixés selon les résultats obtenus de l’évaluation.

 

 

Estampillages

 

Le tapis est estampillé après avoir déterminé son niveau et cela en fixant (couture) la fiche d’estampillage adéquate sur l’angle droit du tapis à 05 cm de la bordure, avec un fil ciré. Sur le bout des deux fils est posé un plomb spécifique dans lequel les deux fils sont cordés puis pressés avec une pince spéciale portant l’inscription  a désignant l’artisanat.

 

 

Enregistrement

 

Après en avoir fini avec les opérations de contrôle, d’évaluation, de classification et d’estampillage, vient l’opération d’enregistrement du produit et cela dans un registre propre à l’estampillage que tient le centre. Il est numéroté et visé par le président du tribunal, et porte les informations suivantes :

 

 

 

  1. Date de l’estampillage
  2. Nom et prénom de l’artisan
  3. N° de la carte professionnelle de l’artisan (carte d’artisan)  
  4. Type de produit
  5. Les matières premières utilisées
  6. Longueur
  7. Largeur
  8. Surface 
  9. Poids 
  10. Coup            
  11. Niveau de qualité
  12. N° d’estampillage
  13. Nom et prénom du contrôleur
  14. Observations

 

En plus du registre, il y a un tableau propre à la production mensuelle des tapis estampillés. Il contient les informations suivantes :

 

 

 

1-    Le mois

 

2-    Nombre de pièces traitées

 

3-    Nombre de pièces traitées dont l’estampillage est d’origine

 

4-    Surface selon le coup et la catégorie

 

5-    La Surface globale

 

6-    La Surface transformée de : 20 x 20  à  16 x 16

 

7-    L’évolution selon le niveau de qualité

 

  Suivie de l’opération de l’évaluation de l’habilitation

 

En plus de ce qui précède, et dans le domaine de la formation et d’évaluation de l’habilitation, un registre est tenu, à cet effet, par le centre ; il contient les informations suivantes :

 

1-    Date d’entée

 

2-    Nom et prénom de l’artisan

 

3-  N° de la carte professionnelle de l’artisan (carte d’artisan)  

 

4-    Techniques des objectifs de réhabilitation

 

5-    N° et appellation du dessin utilisé

 

6-    Date de sortie

 

7-    Observations

 

 Ensuite, un tableau mensuel récapitulant des opérations de réhabilitation réalisées au profit des artisans ; il contient les informations suivantes :

 

 

1-    Le mois

 

2-    Nombre des artisans ayant bénéficié d’un suivi de réhabilitation

 

3-    Les techniques ayant pour objet la réhabilitation

 

4-    Type des dessins utilisés

 

5-    Nombre de jours nécessaires pour une réhabilitation

 

 

 

Les outils utilisés en estampillage

 

 

 

  • Carte d’estampillage (6) catégories
  • Le registre destiné à l’enregistrement du produit
  • Le Tableau descriptif mensuel des évaluations
  • Le registre destiné à la formation
  • Le Tableau descriptif mensuel d’évaluation de l’opération de formation
  • Aiguille de grand format (02)
  • Pince spéciale pour estampillage (02) portant l’inscription (A-A)
  • Des Ciseaux (02)
  • Une balance (01)  
  • Rouleau ….......(02) 
  • Morceau de tissu très clair pour vérifier la résistance de la teinture
  • Un fil ciré  pour coudre la fiche d’estampillage
  • Le plomb
  • Eau de javel pour détecter l’originalité de la laine